Dans la lignée du polyamour (qui se développe depuis la fin des années 60) le trouple est un concept relationnel qui fleurit, pouvant apporter une réponse, parmis d’autres, aux affres relationnelles que la société – aujourd’hui complexe – met en exergue. Les dysfonctionnements et les crises inhérentes aux relations sont de moins en moins bien supportées dans une société déjà sous tension. Il y a aujourd’hui un besoin de soutien, un besoin de médiation à travers les difficultés que traverse un couple. La vie contemporaine, souvent, ne permet plus de trouver son espace, il y a conflit entre les rôles où l’homme et la femme cherchent leur place. Ainsi, de plus en plus de gens ont envie de trouver de nouvelles formes de relation. Le trouple peut alors être une réponse pour nombre d’entre nous.

 

Extrait de la série d’interviews d’Élise Di à Christian @La Casa Dorada

Qu’est-ce que le « trouple »

Elise : qu’est-ce que le « trouple » exactement ?

Christian : autrefois, les hommes avaient une ou des maîtresses et se cachaient. Aujourd’hui, les relations extra-conjugales, que ce soit du côté de l’homme comme de la femme, sont souvent assumées. Le polyamour remplace peu à peu l’infidélité. Le polyamour c’est avant tout avoir l’honnêteté de reconnaître des relations qui ont lieu en dehors du couple. La particularité du trouple, c’est que les relations sont vécues et partagées à trois. Sans être un trio ou une unité immuable, le trouple est un espace où chacun entretient une relation intime au sens large, avec chacun. Partager un repas, aller au cinéma, sortir et prendre des vacances peut se faire à trois, mais également deux à deux en appliquant une rotation dans les moments partagés. Il peut être composé d’un homme et de deux femmes ou d’une femme et de deux hommes. Il peut également s’agir d’un trouple uniquement lesbien ou gay.

Dans le concept du polyamour, le thouple est un concept relationnel qui s'épanouit.

Elise : et comment se forme un trouple ?

Christian : il est bien rare que les trois partenaires se trouvent au même moment. Bien souvent, il s’agit d’une demande du couple qui peut avoir une envie de s’ouvrir suite à une période étendue de monogamie. Ou bien le couple est ouvert au départ et c’est au hasard des rencontres qu’il y a un « coup de foudre » avec une troisième personne qui correspond au couple primaire.

Throuple workshop at La Casa Dorada

Elise : d’où vient cette envie d’ouvrir son couple ?

Christian : un couple, c’est un face à face constant. Il y a confrontation entre deux mondes, entre deux perceptions et opinions. Dans un trouple, il n’y a plus de face à face, l’un des trois peut servir de modérateur. De plus, les rapports intimes vont s’équilibrer puisqu’ils sont partagés entre les trois partenaires. L’énergie s’équilibre en permanence. Lorsque le trouple est mixte, il est intéressant de voir comment l’énergie se répartit différemment entre les uns et les autres. Il est également intéressant de voir dans un trouple mixte, comment les deux partenaires du même sexe vont développer une intimité. Puisqu’au premier abord, ils n’ont pas forcément une attirance sexuelle mutuelle. Mais ils pourront développer ce qu’on appelle une « homosensualité ». Il est également important d’identifier les différentes attentes et les intentions des uns et des autres pour arriver à une relation harmonieuse. Il y a un partage des rôles, des besoins, les risques de devoir performer ou de devoir assouvir les besoins de l’autre sont ainsi amoindris.

Un couple est un rééquilibrage constant. Ils peuvent se trouver entre deux mondes, entre deux perceptions et opinions.

Ce qu’il faut savoir

Elise : qu’est-ce qu’il est bon de savoir avant d’entamer une relation en trouple ?

Christian : en trouple il peut être facile de se sentir sur la touche, mis de côté. Alors pour ne pas perdre son partenaire primaire ou perdre la dynamique du trouple, le partenaire se sentant délaissé va accepter de maintenir une relation ouverte dans ces conditions. En fait, en couple et encore plus en trouple, la communication est primordiale pour que chacun se sente bien et en confiance.

Un autre point est de savoir comment se présenter en tant que trouple au sein de la société. Dans une société où les différences ne sont pas toujours bien acceptées, il n’est pas évident d’intégrer les habitudes de vie courante. L’un pourrait facilement se retrouver sur le sofa lors d’une réservation d’hôtel par exemple. Puis il y a le regard des autres, de la famille, auxquels il faut se confronter en permanence. Ce passage passe aussi par une communication, qui se veut bienveillante et éducative.

La question de la vie de famille peut également être posée. Dans un trouple mixte sans enfants, il sera question de savoir quel partenaire aura un enfant avec quel partenaire. Est-ce que la femme a un enfant avec chaque homme, ou l’homme a un enfant avec chaque femme ? Ou est-ce les deux mêmes partenaires qui procréent ? Dans un trouple mixte avec enfants, les questions sont souvent les mêmes que pour un couple traditionnel. Dans tous les cas de figure, le trouple apporte bien souvent une harmonie, que ce soit dans l’aspect éducationnel et organisationnel, encore une fois par son aspect modérateur.

Il est également intéressant de se questionner sur la nature de notre désir du trouple. Est-il objet d’un fantasme ou d’une vraie valeur et philosophie de vie ? Lorsqu’il est objet d’un fantasme, il peut être bien plus difficile à gérer sur le long terme, puisqu’il est d’une certaine manière idéalisé. L’expérience reste, dans tous les cas, très positive notamment pour les hommes qui abolissent cet esprit de conquête, de « ravir » la femme au sens propre comme au figuré. Leur attitude tend à changer vis-à-vis de la femme en général.

trio

La troisième personne

Elise : comment cette troisième personne peut-elle bien s’intégrer finalement ?

Christian : se sentir comme la troisième roue du carrosse est une expérience franchement déplaisante au sein d’une relation. Les partenaires du trouple doivent, en amont, prendre conscience que les cartes se re-distribuent pour former une nouvelle base relationnelle, tout en sachant que cette base est amenée à évoluer. L’intégration passe par la communication encore une fois. Chacun doit être vu et entendu par les autres pour ne pas se sentir délaissé.

Elise :  comment se vit la sexualité au sein du trouple ?

Christian : elle est une dense, une communion où chacun trouve son point d’équilibre. L’un pourra être observateur de ce qu’il se passe avec amour et bienveillance ou avec jeu, il peut être un support, un divertissement pour les deux partenaires en interaction. Il pourra ensuite spontanément rejoindre les deux autres. Dans un trouple mixte comptant deux partenaires hommes, la sexualité va leur permettre d’ouvrir leur vulnérabilité par l’exploration des polarités pénétrant et pénétré. L’intimité partagée sera une expérience nourrissante et enrichissante pour le trouple. Expérience qui se reflétera également dans la vie quotidienne.

La majorité des couples qui viennent nous rejoindre à la Casa Dorada, sont souvent des couples désireux de s’ouvrir à une nouvelle sexualité. Une sexualité tout en conscience et non plus une sexualité de friction comme cela peut-être le cas dans le milieu échangiste. Ils souhaitent naviguer vers une sexualité qui est connectée avec le cœur. En venant à la Casa Dorada, ils trouvent un terrain d’exploration où mettre leurs souhaits en pratique tout en étant modérés par l’ensemble de la communauté. Ils repartent enrichis de l’expérience, pas seulement sur le plan sexuel, mais aussi sur le plan émotionnel et spirituel.

Ce type d’expérience et de développement relationnel peut ouvrir la porte à l’exploration de relations alternatives, comme le couple à trois.

L'intimité partagée sera une expérience nourrissante et enrichissante pour le couple à trois. Cette expérience se reflétera également dans la vie quotidienne.

· Article par Christian Gouttenoire ·

Vous êtes intéressé par les articles de nos blogs?

Subscribe