Lorsque l’on pense « rituel sexuel », nous faisons souvent l’amalgame avec des représentations tantôt sataniques, ou en faisant référence au film « Eyes wide shut », c’est à dire quelque chose d’un peu sulfureux où la femme a bien souvent un rôle de sujet.

Dans l’article qui suit, les rituels sont abordés sur un versant tantrique et en utilisant les outils de la sexualité de Pleine Conscience, qui met à l’honneur une rencontre intime et consciente entre deux partenaires, ou plus. Un rendez-vous que l’on a décidé pour soi et à partager avec l’autre, dans une intimité charnelle empreinte de tendresse et de présence.

Qu’est-ce qu’un « rituel sexuel » ?

Qu’est-ce qu’un « rituel sexuel » ?

Un rituel sexuel est un moment partagé dans l’intimité pour vous-même, avec votre partenaire ou entre plusieurs amants. Dans le cadre de cet article, nous nous concentrerons toutefois sur les rituels entre deux partenaires, indépendamment de leur sexe ou de leur orientation.moment partagé dans Il est consciemment pensé à l’avance, avec de prime abord une intention que chaque participant sera invité à exprimer.

Le rituel est consciemment pensé ou planifié à l'avance, avec une intention que chaque participant est invité à exprimer.

Les étapes du rituel

Choisir un lieu

Évitez la chambre à coucher (souvent lieu des ébats traditionnels »). Il peut être fait chez soi, dans une autre pièce ou dans un lieu plus atypique : une chambre dans un hotel de charme, ou pourquoi pas en extérieur sous les étoiles quand le temps le permet.

Aménagez votre espace

En créant une ambiance chaleureuse et propice qui convienne à chacun. Prévoir des couvertures (optez pour une couverture chauffante pour le dessous), des coussins, des bougies, de l’encens, créez une ambiance lumineuse adaptée, et choisissez soigneusement le fond sonore avec des musiques douces et au tempo très lent. Ne vous limitez pas, soyez créatifs et explorez vos fantasmes pour créer une ambiance qui vous ressemble à tous les deux. Édifiez un petit autel pour y déposer des bougies et éventuellement un objet qui vous représente ou qui matérialise votre intention.

Ayez une intention

Savoir pourquoi on installe cette rencontre intime dans le cadre d’un rituel. S’autoriser à exprimer cette intention à voix haute pour la matérialiser verbalement, pour la faire résonner dans son propre corps et lui accorder ainsi de l’importance. Plus on est précis dans la verbalisation de son intention, plus on la visualise et plus on a une chance de la voir se réaliser. (voir un prochain blog sur le “Sex Magic”)

Dans une sexualité épanouie il est important de s’autoriser à exprimer ses désirs, ses envies. Il est très possible que le souhait exprimé ne sera pas exaucé, mais le simple fait de l’exprimer, participe à lui donner corps et déjà , presque en ressentir les effets bénéfiques.

L'important, c'est le chemin, pas le but.

Zéro mental
Commencer par une courte méditation en se concentrant sur sa respiration (inspire et expire par la bouche). Calmez votre mental. Surtout ne pas partir avec l’idée d’avoir un but à atteindre, d’avoir à réaliser une prestation ou de devoir procurer un orgasme à son partenaire. L’important c’est le chemin , pas le but.

Savoir que l’on est responsable de son propre plaisir
Il est important de bien avoir à l’esprit, que l’expérience à venir dépend essentiellement de l’intensité de l’engagement et de la qualité de présence que l’on est prêt à investir. Ne pas attendre du partenaire qu’il nous procure une expérience inoubliable, cela lui donne une responsabilité, une pression et nous dégage de notre propre implication.

Partir à l’exploration en utilisant tous ses sens
L’exploration de son propre ressenti d’abord, et communiquer à haute voix quels sont les effets cela procure en soi. Cela va amplifier la dimension du ressenti de la personne qui s’exprime et accessoirement donner des informations au partenaire.

Concious touch

Plus c’est lent, mieux c’est

The slower the better
Ce moment de partage invite à la communication des émotions et des ressentis. La respiration permet de se centrer, d’identifier dans quel état on est et de le communiquer au(x) partenaire(s). Il est bon de fermer les yeux, de respirer profondément avec conscience afin de ressentir chaque sensation exprimée par le corps et pouvoir ainsi la communiquer. Une fois ce partage établi, il s’agira ensuite de déplacer la conscience et la respiration au niveau des organes génitaux. Vous pouvez utiliser la visualisation ou le ressenti pour cela. Et le plus important c’est la lenteur, plus de lenteur égale plus de présence, cela permet au corps d’intégrer toutes les informations et de les transformer en énergie.

Une lente approche des zones érogènes
Visualisez votre yoni* ou lingam** (termes Sanskrit pour désigner l’appareil génital féminin* et masculin**) et liez-vous à votre partenaire avec gratitude en honorant cette connexion énergétique. Vous pouvez également visualiser votre muladhara (terme Sanskrit représentant le chakra racine, c’est-à-dire la zone anale) si vous orientez vos pratiques sexuelles autour de cette région.

Le point culminant d'un rituel sexuel est l'unification, mais ce n'est pas un élément obligatoire du rituel. Dans la tradition tantrique, la posture d'unification est appelée "Yab Yum", où l'homme, le Shiva, assis en position de méditation du Lotus, va recevoir le Shaki sur son pénis en érection, le lingam.

L’unification
C’est le point d’orgue d’un rituel sexuel, mais ce n’est pas pour autant, un passage obligatoire. Dans la tradition tantrique, la posture d’unification s’appelle le “Yab Yum”, où l’homme, le Shiva, assis en position de méditation du Lotus, recevra la Shaki sur son pénis, lingam, érigé. Toujours dans la tradition tantrique, il n’y a pas de friction, c’est une circulation énergétique qui va s’établir entre les partenaires. Au rythme de la respiration l’énergie va passer de l’un à l’autre. Pénétrant par la bouche circulant vers le bas en suivant le centre énergétique, la Sushumna, et sortir au niveau des organes génitaux pour se communiquer au partenaire et remontant par son axe central vers la bouche dans un circuit fermé en s’amplifiant au fur et à mesure.

Avec ou sans érection?
L’unification est avant tout énergétique, et même si c’est la plus habituelle, la pénétration avec un pénis en pleine érection n’est pas indispensable. L’unification peut parfaitement être réalisée avec un pénis flaccide, (nous proposons quelques techniques pour cela), ou encore sans pénétration avec un simple contact des organes génitaux, là aussi certaines positions sont particulièrement adaptées. Au passage, il est à souligner que l’intensité ressentie au cours d’une unification sans pénétration peut être une expérience fulgurante. C’est un peu comme l’arc électrique qui se crée entre les deux pôles d’une bougie d’allumage. C’est l’énergie sexuelle qui crée cet arc entre les deux polarités Yin et Yang. Cet arc énergétique sera maintenu et amplifié tout le temps de la connexion entre les partenaires. C’est une expérience qui est souvent vécue par un couple féminin.

Female couple in intimacy

Rituel sexuel anal, est ce possible ?
Tout à fait ! Il s’agit là aussi d’un échange énergétique entre les polarités Yin / Yang. Même quand ce sont des partenaires de même sexe. Car les polarités se régulent d’elles-mêmes en établissant un champ positif et négatif qui permet à l’énergie de circuler.

Trouver une vraie conclusion au rituel
Le rituel touche alors à sa fin. Rappelez-vous que dans la lignée du tantra, l’orgasme ( le pic orgasme) n’est pas l’objectif principal, et encore moins l’éjaculation. Pour clôturer le rituel, nous invitons les partenaires à se faire face afin que chacun exprime son état émotionnel, tout en veillant à ne pas glisser vers un jugement des performances (ceci pourra venir plus tard ou à un autre moment si besoin est). Valoriser « ce qui est » dans l’ici et maintenant et non dans « ce qui devrait être ». Il s’agit d’exprimer à travers le « je », le ressenti du moment (« J’ai ressenti ça à tel moment… »). Et bien sûr, n’oubliez pas de remercier l’autre pour la qualité de sa présence.

Le rituel peut éventuellement se terminer avec une petite collation préparée à l’avance, où chacun nourrit l’autre. Par un moment de tendresse, ou repartir éventuellement pour une nouvelle danse, avec pourquoi pas encore plus de lenteur et moins d’intention. Et lorsque chacun se sent rassasié par l’expérience : éteindre les bougies, s’embrasser et se souhaiter bonne nuit.


· Article by
Christian Gouttenoire ·

Vous êtes intéressé par les articles de nos blogs?

Subscribe